RMC Sport

Une vidéo d'une joueuse de 14 ans tabassée par son père et entraîneur choque le monde du tennis

Une jeune joueuse chinoise de tennis âgée de 14 ans a été frappée par son père à Belgrade, selon une vidéo diffusée sur les réseaux sociaux. De quoi provoquer la colère du monde de la balle jaune.

Les images ont fait le tour de l'Europe en quelques heures. Dans une vidéo postée par l'acteur croate Igor Juric, on aperçoit une jeune joueuse de tennis en train d'être violemment frappée par son entraîneur, qui se trouve être son père. Ce dernier assène un premier coup de pied au niveau de la hanche, avant de la gifler deux fois au visage.

Une fois assise, l'adolescente de 14 ans baisse la tête mais son père la relève, en la tirant par sa veste, pour la forcer à retourner sur le court. De nouveau à terre, la jeune fille reçoit trois nouveaux coups de pied.

Le père arrêté par la police

Dans son tweet, le comédien explique que les deux protagonistes sont d'origine chinoise et que l'incident s'est déroulé sur un court de tennis à Belgrade. Ce dernier a déclaré aux médias serbes que l'adolescente, considérée comme un grand espoir de la discipline, refusait de s'entraîner et ne faisait pas suffisamment d'efforts aux yeux de son père. Selon les premières informations sorties par la presse locale, le père de la joueuse, nommé V.L. et né en 1972, a été arrêté pour violences domestiques par la police, qui a confirmé qu'une enquête était toujours en cours.

Les forces de l'ordre ont rapidement pris toutes les mesures pour identifier le suspect. Placé en garde à vue et détenu pendant 48 heures, il va être conduit au bureau du procureur pour faire face à la plainte pénale pour violence domestique. Pour sa défense, le père de famille n'aurait pas eu l'intention de lui faire du mal et pense avoir agi correctement car un tel traitement serait autorisé en Chine, selon un communiqué du procureur.

De son côté, l'association de tennis de Belgrade a fermement condamné l'agression de la joueuse. "Nous avons découvert qu'il s'agissait de violence domestique, considérant que l'agresseur est le père d'un jeune joueuse de tennis. Nous coopérons avec le Parquet compétent afin de clore cette affaire au plus vite, explique l'organisme, dans des déclarations retranscrites par la presse serbe. Nous avons également organisé plusieurs ateliers avec des parents de jeunes joueurs de tennis afin d'agir de manière préventive et d'éviter qu'une telle situation ne se reproduise."

Le monde du tennis sous le choc

Face à la dureté des images, plusieurs personnalités du tennis ont haussé le ton sur les réseaux sociaux. Paula Badosa, 12e joueuse, a demandé qui était la jeune fille agressée. Stan Wawrinka a également fait part de son dégoût face aux images.

Pam Shriver, ancienne numéro une mondiale en double, dénonce un "abus": "Il n'y a pas de place pour l'abus ou l'intimidation dans le tennis ou dans n'importe quel sport. Nous avons besoin de plus d'acteurs que d'observateurs."

Patrick Mouratoglou, ancien coach de Serena Williams et de Simona Halep, évoque une situation "horrible et inacceptable". "Pas d'autre mot. Nous devons éradiquer toute forme d'abus sur les enfants, qu'ils soient physiques ou psychologiques. Elle touche tous les secteurs de notre société civile. Pas seulement du tennis. Réfléchissons comment nous pouvons l'éradiquer dans notre sport", écrit-il.

De son côté, Daria Saville, 55e joueuse mondiale lance un appel à l'aide. "Cette fille va être brisée pour toujours. Si vous pensez que quelqu'un est victime de violence physique ou mentale, soutenez-la et encouragez-la à parler à quelqu'un qui peut l'aider. Offrez-leur de les aider à trouver une agence locale de lutte contre la violence domestique ou proposez-leur d'aller à la police."

AS