RMC Sport

Open d'Australie: l'interdiction de territoire de Djokovic bientôt levée grâce au nouveau Premier ministre ?

Interdit de territoire pendant trois ans à la suite de son expulsion d'Australie en janvier dernier, Novak Djokovic pourrait voir cette interdiction levée grâce à la nomination d'un nouveau Premier ministre.

L'avenir de Novak Djokovic va-t-il s'éclaircir ? Privé de deux tournois du Grand Chelem cette saison (Australie et US Open) en raison de sa non-vaccination contre le Covid 19, le Serbe avait été expulsé d'Australie après un incroyable scénario. La loi australienne prévoit que, dans ce cas de figure, la personne concernée est interdite d'entrée sur le territoire australien durant trois ans. Ce qui pourrait potentiellement laisser penser que Novak Djokovic a peut-être joué son dernier Majeur à Melbourne en 2021. Un tournoi qu'il avait d'ailleurs remporté.

Mais la donne pourrait changer très rapidement avec l'arrivée d'un nouveau Premier ministre, Anthony Albanese. Mordu de tennis, il ne veut pas que le prochain Majeur australien se déroule sans le nonuple vainqueur à Melbourne, selon le Daily Mail. Le pays a d'ailleurs assoupli certaines de ses mesures de sécurité et les personnes non-vaccinées sont autorisées à entrer dans le pays.

De retour pour la Laver Cup

Avant même l'arrivée du nouveau Premier ministre, le directeur de l'Open d'Australie Craig Tiley, avait assuré que l'ancien numéro un mondial avait l'intention de jouer en 2023, malgré les évènements de janvier dernier: "Oui, ce sera son intention. Au bout du compte, il est le numéro 1 mondial et il aime vraiment l'Open d'Australie".

Malgré une année tronquée, Novak Djokovic a tout de même remporté son 21e titre du Grand Chelem en remportant Wimbledon en juillet dernier face à Nick Kyrgios. Une victoire qui ne lui a rapporté aucun point au classement ATP. En conséquence, le Serbe est tombé à la 7e place au classement ATP. Absent des États-Unis, il fera son retour lors de la Laver Cup à Londres.

AS