RMC Sport

Masters 1000 de Paris-Bercy: Gaston perd très gros, exploit de Blancaneaux

Battu lors des qualifications du Masters 1000 de Paris-Bercy, Hugo Gaston va quitter le top 130 du classement ATP le 7 novembre prochain. Le Toulousain conclut une saison 2022 décevante.

Quart de finaliste de Bercy l’an dernier après avoir battu Carlos Alcaraz, Hugo Gaston a été sorti dès le premier tour des qualifications du dernier Masters 1000 de la saison. La sentence sera terrible: il sera au-delà de la 130e place mondiale le 7 novembre. Sur le petit court 1 de l’Accor Arena, on a cru que la magie allait de nouveau opérer pour Hugo Gaston, 83e mondial.

Malmené par le géant suisse Marc-Andrea Huesler au premier tour des qualifs, il avait sorti quelques tours de passe-passe pour effacer cinq balles de match et arracher un tie-break. Là encore, il a failli réussir le hold-up. Mené quatre points à zéro, il profitait de la fébrilité de Huesler pour recoller. Mais les derniers points lui étaient fatals (6-3, 3-6, 7-6). Tête basse, il quittait la patinoire pour filer au vestiaire sans un mot.

Les conséquences au classement, il les connaît. Ses 205 points de 2021 vont disparaître et, au classement du 7 novembre, il ne sera plus dans le Top 130. La saison est donc ratée. A l’exception d’un troisième tour à Roland-Garros et à Miami, le gaucher toulousain a souffert.

Fils et Blancaneaux exploitent leur wild-card tardive

Ce samedi, il y a tout de même eu de belles satisfactions côté français. Prévenu vendredi soir à 18h30 qu’il héritait d’une wild-card, Arthur Fils, 315e mondial, a saisi sa chance sur le petit court 2 en épinglant l’Espagnol Jaume Munar (6-3, 6-3). Le finaliste de Roland-Garros juniors 2021 a affiché ses jolis progrès. Dimanche, il s’attaquera à Fabio Fognini.

Programmé sur le Central, Quentin Halys a écarté l’Argentin Cachin et jouera l’accession au grand tableau face au Brésilien Thiago Monteiro. En soirée, Geoffrey Blancaneaux, 149e mondial et wild-card, a décroché la plus belle victoire de sa carrière en dégommant le Finlandais Emil Ruusuvuori, 43e mondial, en trois sets (3-6, 6-3, 6-2). Dimanche, le vainqueur de Roland-Garros juniors 2016 affrontera Corentin Moutet, qui a maîtrisé Ugo Humbert (wc). Coïncidence: sur le chemin de son sacre, Blancaneaux avait dominé le gaucher parisien au deuxième tour...

Éric Salliot