RMC Sport

Quelle paire de chaussure de running choisir pour courir en 2023 ?

Il est conseillé de sélectionner une chaussure légère si vous faites de la performance et du confort une priorité.

Il est conseillé de sélectionner une chaussure légère si vous faites de la performance et du confort une priorité. - Johner Images / Getty Images

Pour prévenir les blessures et pratiquer le running en tout confort, la sélection de chaussures adaptées revêt une importance capitale. Toutefois, il est facile de s’y perdre face à la masse de modèles proposés chaque année. De plus, le choix variera selon que vous effectuez la course à pied par plaisir ou en vue d’une compétition. Si vous recherchez la paire de chaussure idéale pour vos sessions de running en 2023, vous êtes au bon endroit.

Quelle chaussure de running choisir en 2023 ?

Le choix de la bonne paire de chaussures pour vos séances de course à pied dépend d’un certain nombre de facteurs clés.

Privilégiez un modèle confortable

Le confort représente le critère fondamental lors du choix de chaussures pour un jogging. Il n’est pas question ici de détails techniques, mais bien de la taille de l’article. Assurez-vous qu’il s’adapte convenablement à la morphologie de votre pied. Pour éviter les douleurs durant la course et assurer une stabilité du pied à l’intérieur de la chaussure, choisissez une pointure au-dessus de votre taille habituelle. Pour les meilleures chaussures de running, allez sur le site de chaussure de running et de trail i-Run.

Au-delà de la pointure, nombre de conseils vous permettront d’opter pour la chaussure de running la plus confortable :

  • achetez votre paire de chaussure en fin de journée, car les pieds augmentent légèrement de volume en soirée ou durant les courses,
  • veillez à ce que la longueur d’un demi-pouce, soit 6 mm environ, sépare vos orteils du bout de la chaussure,
  • assurez-vous que vos orteils se posent à plat lorsque vous courrez,
  • effectuez une petite course sur 30 ou 50 mètres en magasin pour obtenir un aperçu de la praticité du produit,
  • serrez convenablement les lacets puis assurez-vous que vos pieds ne bougent pas à l’intérieur de la chaussure
  • évitez les modèles tendant à comprimer vos orteils au risque d’observer un phénomène d’ongle bleu sur le gros orteil.

Notez que le volet confort peut également influer sur votre vitesse de course.

Choisissez votre chaussure de running selon le drop 

Le terme “drop” ou dénivelé en français désigne la différence entre l’épaisseur de l’avant et celle du talon de la chaussure. Estimée en mm, sa taille indique l’inclinaison de votre chaussure de l’arrière vers l’avant. Vous trouverez sur le marché des paires de chaussures aux dénivelés variés :

  • le drop zéro avec une apparence plate, sans différence d’épaisseur entre le talon et les orteils,
  • le drop faible d’une valeur comprise entre 1 et 4 mm,
  • le drop moyen (4 à 8 mm),
  • le drop important (10 à 12 mm),
  • le drop de grande taille (plus de 12 mm).

Si les drops de 10 à 12 mm sont les plus répandus, il est préférable de se tourner vers des chaussures au dénivelé modéré (4 à 8 mm). Les débutants miseront plus sur les modèles à drop zéro, bien que ces versions sollicitent un travail important au niveau du tendon d’Achille et des mollets. Si vous ressentez des maux aux genoux, préférez des drops faibles au détriment de ceux élevés. Comme compromis, vous pouvez opter pour un drop compris entre 0 et 4 mm.

Choisissez en fonction de votre type de foulée

Vous l’ignorez sans doute, mais la connaissance de votre type de foulée représente un important critère lors du choix d’une chaussure de jogging fonctionnelle. En règle générale, il existe 3 types de foulées :

  • la foulée universelle ou neutre propre à 50 % de joggers, elle se manifeste par un appui au sol étendu sur l’ensemble du pied,
  • la foulée pronatrice adoptée par 45 % des coureurs, elle consiste à poser la partie intérieure du pied au sol pour prendre appui durant la course,
  • la foulée supinatrice, elle ne concerne que 5 % des joggers et se détermine par l’usure des semelles à la région externe du pied.

Pour définir aisément votre type de foulée, tournez-vous vers un podologue du sport ou un kinésithérapeute. Les coureurs possédant un type de foulée universel seront plus confortables avec des chaussures de course à stabilité neutre. Les modèles dotés d’une stabilité dite “renforcée” conviendront davantage aux joggers possédant un pied pronateur ou supinateur.

Quel amorti pour les chaussures de running ?

L’amorti d’une chaussure de course fait allusion à l’épaisseur de la semelle, mais aussi à la dureté de la mousse. Ce terme définit la promptitude de la chaussure à atténuer l’onde de choc lors des appuis au sol durant le jogging. Par conséquent, l’amorti impacte également sur le confort de la chaussure. Selon les modèles, il est possible de distinguer 4 types d’amortis :

  • les modèles pieds-nus : ils sont pratiquement dépourvus d’amortis et ne possèdent qu’une semelle de protection,
  • les modèles minimalistes : ils sont caractérisés par un faible amorti et encaissent moins les chocs lors des appuis au sol,
  • les modèles intermédiaires : ils possèdent une semelle de taille moyenne, alliant confort de course et performance,
  • les modèles maximalistes : ils sont dotés d’un important amorti et conviennent davantage aux longs parcours tels les marathons.

Si vous pratiquiez déjà du running, sélectionnez votre nouvelle paire en fonction de l’amorti de l’ancienne. Les changements brusques de type d’amorti sont à éviter pour des raisons de commodité. Notez que votre choix sera également influencé par votre poids. Les joggers dont le poids excède 80 kg gagneraient à opter pour un amorti intermédiaire ou maximaliste. Par-contre les personnes en dessous de 80 kg peuvent s’orienter vers un amorti minimaliste ou intermédiaire. De manière générale, il est recommandé d’opter pour un amorti modéré possédant une mousse EVA. Ces modèles sont à la fois souples, légers et efficaces en matière d’amortissement des chocs.

Choisissez la chaussure de running en fonction de votre poids

Selon votre poids, il vous faudra choisir des chaussures de course aux amortis plus ou moins importants. En effet, les risques de détérioration sont accrus lorsqu’une personne choisit des chaussures adaptées aux coureurs d’un poids inférieur au sien. De manière générale, il est conseillé de prendre en compte les indications à suivre :

  • pour les joggers de 78 kg et les joggeuses de plus de 63 kg, il est conseillé d’opter pour des chaussures possédant une stabilité et un amorti importants,
  • pour les coureurs et coureuses dont le poids est inférieur à ceux précités, la souplesse de la semelle est à privilégier.

Concrètement, les coureurs légers devront se tourner vers des chaussures de running possédant un amorti mou. Cette option est parfaite pour prévenir les éventuelles blessures. En revanche, les joggers lourds miseront plus sur la flexibilité de la paire de chaussure.  

Prêtez attention au poids de la chaussure de jogging

Il est conseillé de sélectionner une chaussure légère si vous faites de la performance et du confort une priorité. Pour une commodité de course, veuillez miser sur des articles dont le poids oscille entre 200 g et 300 g. Les versions de moins de 200 g sont particulièrement conçues pour la compétition. D’un autre côté, les chaussures de running pesant plus de 300 g sont à éviter parce que trop lourdes. De plus, elles auront tendance à ralentir votre course et à atténuer vos performances.

Quels autres conseils pour le choix des chaussures de running ?

Au-delà des critères susmentionnés, il vous faudra prendre en compte la distance et le type de terrain que vous emploierez. Concrètement, voici quelques recommandations complémentaires pour mieux orienter votre choix :

  • si vous pratiquez de la course nature ou en sentier, optez pour des chaussures trail afin de prévenir les glissades et chutes sur les parcours boueux ou montagneux,
  • pour les séances de running sur une courte distance (5 – 10 km), préférez une chaussure de faible poids et d’amorti intermédiaire,
  • pour les courses de compétition sur piste, il est préférable de miser sur des chaussures légères et d’amorti minimaliste,
  • si vous débutez dans la course à pied sur courte distance ou sur un tapis de course, faites primer le confort de la chaussure,
  • privilégiez une chaussure assez flexible pour accompagner le mouvement de votre pied lors des appuis au sol,
  • si vous pratiquez de la course à pied à un rythme intensif, offrez-vous 2 paires de chaussures afin d’alterner régulièrement.

Il faut savoir que les chaussures de running dotées d’un amorti minimaliste ou intermédiaire possèdent une durée de vie estimée à 1000 kilomètres. Pour leur part, les modèles munis d’un amorti léger pourront être remplacés au bout de 600 km de course. Il est généralement préconisé de changer vos chaussures de running après usure de leur semelle ou lorsqu’elles atteignent leur limite kilométrique.

Où se procurer des chaussures de running appropriées ?

Vous pourrez vous procurer vos chaussures de running sur internet auprès de boutiques en ligne. Cette option permet de s’enquérir de l’expérience et de l’avis des utilisateurs. Vous aurez la possibilité de parcourir des fiches détaillées sur ledit produit et trouverez sans contraintes votre pointure. Autrement, vous pouvez vous offrir vos chaussures de jogging auprès de magasins spécialisés dans la commercialisation d’articles de sport. Cette démarche est parfaite si vous avez des doutes quant au choix de la taille idéale. Vous aurez également la liberté d’essayer convenablement les articles avant tout achat. Notez que le coût des chaussures de running varie entre 15 € et 300 € en fonction de la gamme recherchée.

Vous l’aurez compris, le choix de la chaussure de running idéale dépendra essentiellement de votre pratique de la course à pied. Il vous revient donc d’identifier votre profil de coureur, vos objectifs et la distance que vous aurez à parcourir régulièrement. 

Ce contenu a été réalisé en partenariat avec i-Run. La rédaction de RMC Sport n'a pas participé à la réalisation de ce contenu.

En partenariat avec i-Run