RMC Sport

Rugby: Bernard Laporte en garde à vue pour blanchiment de fraude fiscale aggravé

Bernard Laporte, désactivé de ses fonctions de président de la Fédération française de rugby (FFR), a été placé en garde à vue ce mardi pour une affaire de blanchiment de fraude fiscale aggravé, rapporte L’Equipe, une information confirmée par RMC Sport.

De nouveaux ennuis judiciaires pour Bernard Laporte. Condamné à deux ans de prison avec sursis et 75.000 euros d’amende pour corruption passive et trafic d’influence à la fin du mois de décembre, le président de la Fédération française de rugby (FFR), désactivé depuis trois semaines, a été placé en garde à vue ce mardi, rapporte L’Equipe, une information confirmée par RMC Sport. Il est soupçonné de blanchiment de fraude fiscale aggravé.

Deux autres personnes ont également été placées en garde à vue aux côtés de l'ancien coach du XV de France. Cette affaire n'a pas de lien avec celle pour laquelle il a été jugé au tribunal correctionnel de Paris ces derniers mois. "C'est une affaire personnelle", précise une source proche du dossier à BFM TV.

Selon cette source, Bernard Laporte ne s'attendait pas à être placé en garde à vue lorsqu'il a été convoqué ce mardi matin. Une enquête préliminaire a été ouverte en août 2020. Le dossier a été confié au Parquet national financier.

En plein réferendum pour désigner le nouveau président-délégué de la Fédération

Cette information tombe alors que le référendum pour désigner Patrick Buisson comme président-délégué de la Fédération a débuté depuis 24 heures. Ce référendum doit se terminer jeudi midi. Le choix proposé aux clubs du rugby français est clair: valident-ils, oui ou non, le choix de Patrick Buisson comme président-délégué ? Patrick Buisson occupe les fonctions de Laporte depuis la mise en retrait de ce dernier, début janvier.

Après sa condamnation en première instance pour corruption et trafic d'influence en décembre, Bernard Laporte s'est fait discret. D'autant que le président - en retrait - de la Fédération française de rugby n'est plus vraiment soutenu par les Français, comme le montrait un sondage Odoxa réalisé pour Winamax et RTL. Selon cette étude, 77% des amateurs de ballon ovale veulent son départ.

F.Ga avec N.P