RMC Sport

La FFR enquête sur des insultes racistes en Fédérale 1

La FFR enquête sur des insultes racistes lors du match Tarbes-Lannemezan

La FFR enquête sur des insultes racistes lors du match Tarbes-Lannemezan - -

La Fédération française de rugby a ouvert une enquête après les accusations d’insultes racistes proférées lors d’un match de Fédérale 1 entre Tarbes et Lannemezan le 15 février. Le frère de l’international français Cameron Woki assure avoir été visé par un adversaire.

Une enquête a été lancée "pour établir la vérité sur les propos à caractère raciste supposés avoir été proférés lors du match Tarbes-Lannemezan", en Fédérale 1, le troisième échelon national, a annoncé lundi la Fédération française de rugby. La rencontre entre Tarbes et Lannemezan, disputée le 15 février et comptant pour la 16e journée de Fédérale 1, a été marquée par de nombreuses bagarres et sept cartons rouges au total. Il a finalement été remporté par Tarbes (36-3).

Le deuxième ligne de Tarbes Marvin Woki, frère aîné de l'international français Cameron Woki (21 ans, 2 sélections), a en outre assuré avoir été victime d'insultes et de gestes racistes de la part d'un joueur de Lannemezan (Hautes-Pyrénées). "C'est une honte... Nous ne voulons pas de ça dans notre rugby", avait d'ailleurs tweeté Cameron Woki, en réclamant des sanctions.

"Sois rassuré. Tolérance zéro pour tout acte ou propos raciste ou discriminatoire! Dans notre rugby comme dans notre République le racisme et l'intolérance n'ont pas leur place. Nous assumerons notre rôle institutionnel", lui avait répondu dans la foulée le vice-président de la FFR Serge Simon.

AFP