RMC Sport

Les petites phrases de l'After (14/10) - "Houllier-Ginola : le plus gros échec du football français avant Knysna"

-

- - -

Gérard Houllier était l'invité de Luis Attaque, ce mercredi, pour la sortie de son livre "Je ne marcherai jamais seul". L'ancien sélectionneur de l'équipe de France a égratigné une nouvelle fois David Ginola dans son ouvrage. Son ancien joueur a obtenu un droit de réponse à l'antenne. Une intervention houleuse que l’After Foot s'est amusé a décrypter, avant de revenir sur le débat lancé plus tôt dans Larqué Foot : qui de Zlatan ou Eto'o à le plus marqué l'histoire du foot ?

 Daniel Riolo

« Houiller devient sélectionneur parce que Platini s’aperçoit que ce n’est pas un métier pour lui. »

« A l’époque Papin était la grande gueule du groupe. Il était très chambreur. »

« Houllier n’avait pas totalement la main sur cette équipe de France de l’époque dominée par les Marseillais. »

« Houllier est un peu sous influence à cette époque-là. »

« La déclaration de Houllier après le match est complément foireuse. »

« On est face, à ce moment-là, au plus gros échec du football français avant Knysna. »

« Houllier lâche ce truc parce qu’il est à bout. »

« Zlatan-Eto’o : Je ne comprends même pas comment il peut y avoir débat. »

« Je veux bien qu’il y ait des pros Zlatan, on parle bien de deux joueurs extraordinaires, hors du commun. Mais bon Eto’o, quoi… »

« Eto’o, ce mec a été sous-estimé toute sa carrière. »

« Eto’o, partout où il est passé, il a laissé une trace indélébile. »

« Eto’o, Ibra, c’est incomparable. »

Florent Gautreau

« Il y a un truc qui me gêne avec Houllier. C’est quelqu’un de très intelligent mais il a une façon d’écrire son histoire et aussi un peu l’histoire. A la fin tu as toujours un peu l’impression qu’Houiller est du bon côté du manche. »

« La gestion de la défaite au moment où ça s’est passé j’ai trouvé que c’était catastrophique. Il a jeté en pâture Ginola. »

« Houllier a aussi été un bon manager notamment à Liverpool. »

« Dès qu’il y a échec, Houllier arrive à faire en sorte qu’il en soit pas le responsable. Mais alors quand il y a succès… » « Eto’o représente pour moi ce qui est le foot : un joueur exceptionnel au service du collectif. »

Gilbert Brisbois

« En France, entre le David Ginola, le beau gosse de la côte d’azur, un peu flambeur, un peu frimeur et Guy Roux, le paysan du terroir un peu radin, on préfère Guy Roux ? Je schématise à l’extrême, mais bon… »

« Ginola-Houllier, c’est devenu le 'Clashico' »

« Il y a une lecture qu’a fait Eric Di Meco : cette histoire (Ginola-Houllier) a complètement changé le mode de fonctionnement des sélectionneurs, après. Par exemple, la façon dont Aimé Jacquet gère le cas Cantona en 1998, part de l’affaire Ginola. »

« Jacquet se dit : ‘on a déconné sur ça (à l’époque, Jacquet était l’adjoint d’Houllier). Moi, si je veux que les choses se passent de façons logiques avec Cantona, il faut que je le vois avant, que j’aille lui parler… »

« Entre Eto’o et Zlatan, qui a le plus marqué l’histoire du football ?»

« Je suis pro Eto’o, personnellement. Je connais l’influence et l’aura que ce type-là, a en Afrique. »

« Et en sortant de l’Afrique, quand on voit ce qu’il a fait en Europe et le palmarès qu’il a…. »

« Palmarès que n’a pas Zlatan. Je crois que Zlatan n’a même pas le quart du palmarès d’Eto’o. »