RMC Sport

Boycotter Coca Cola pour soutenir le Tibet ?

-

- - -

Après l’idée de boycotter la cérémonie d’ouverture, ou de ne pas la diffuser, des associations et des élus font pression sur les sponsors des JO de Pékin, Coca Cola en tête.

Cela commencera mercredi, près de Washington, avec l’assemblée générale de Coca Cola. Des membres français, américains et canadiens de Reporters Sans Frontières ont acheté des actions de la marque pour pouvoir manifester sur place. Banderoles, actions coup de poing : cela va être "Rock’n’Roll" selon Reporters Sans Frontières.

Chez Coca Cola France, on assure en avoir marre d’être pris comme cible : « Nous sommes une marque très connue dans le monde, déclare Philippe Marty, le porte-parole de Coca Cola France. C’est assez facile pour un certain nombre de politiques ou d’associations de nous prendre comme bouc émissaire. »

Toutefois en coulisse, on s’inquiète quand même un peu. Le président de Coca Cola France a notamment demandé à rencontrer le député du Tarn Philippe Folliot, qui a publiquement évoqué l’idée d’un boycott de la boisson gazeuse, bonne "ni pour l’estomac, ni pour les droits de l’Homme" selon lui : « Je ne bois pas de Coca, déclare ainsi le député apparenté au Nouveau Centre. Et j’incite tout un chacun à ne pas en boire pour sa santé, mais aussi pour faire un geste militant pour une bonne cause. »

Selon Human Rights Watch, les sponsors auraient financé 80% du prix des Jeux Olympiques de Pékin. Ils ont oublié, selon l’association, le prix de leurs réputations.

La rédaction - François-Xavier Ménage