RMC Sport

Pecqueux-Rolland : « Une belle fin »

Pecqueux-Rolland satisfaite du bilan des Bleues

Pecqueux-Rolland satisfaite du bilan des Bleues - -

Les handballeuses françaises ont bien bouclé les Mondiaux avec une victoire contre les Coréennes synonyme d’une 5e place, qui les autorise à organiser un tournoi préolympique en France.

Véronique Pecqueux-Rolland, votre sentiment après cette victoire face aux Coréennes qui vous classe 5es des Mondiaux ?
Ça fait du bien de finir sur une bonne note. On a fait deux exploits en battant la Norvège et la Corée, ce qui ne nous était pas arrivé durant un Mondial. Même si on partait pour faire quelque chose de mieux que 5es, pour nous s’était important de bien terminer ces championnats du monde. Devant une salle comme ça c’est exceptionnel, et c’est une belle victoire pour le handball féminin.

Un sentiment mitigé quand même au terme de ce Mondial à domicile ?

C’est la joie de bien finir, c’est aussi un peu la déception de ne pas avoir fait mieux. C’est un peu tout… On a tellement donné pendant des mois pour se préparer, on a trouvé les ressources nécessaires pour décrocher cette 5e place. On a le tournoi préolympique chez nous. C’est une belle victoire quand même.

Vous n’avez jamais craqué dans ce parcours de l’équipe de France en « montagnes russes » ?
Non, non, on est toujours là. C’est comme une place de 3-4, on ne peut pas terminer 4e c’est la pire des places… Il fallait quand même aller la chercher cette place de 5 parce que même s’il n’y avait pas de médaille il y avait un beau truc au bout, d’organiser ce tournoi chez nous et de ne pas aller en Corée. On est mieux à la maison.

Un petit mot pour nous dire ce qui est écrit sur vos chaussures ?
(Rires) J’ai de belles chaussures avec écrit le prénom de mon fils « Gabin », c’est très important pour moi, j’avais l’impression qu’il était avec moi, qu’il me poussait. Je l’embrasse bien fort.

Sera-t-il du voyage à Pékin ?
Ah ça… sûrement ! Je lui avais promis la médaille pour les championnats du monde..., je n’ai pas pu lui ramener. Si Pékin se profile bien, j’irai chercher celle qui manque.

Le parcours des Françaises :

1er tour :
France – Argentine 37-12
France – Kazakhstan 31-20
France – Croatie 28-26

2e tour :
France – Angola 27-29
France-Macédoine 29-23
France-Russie 20-31
France – Norvège 26-24

Quart de finale :
France – Roumanie 31-34

Places de 5 à 8 :
France – Hongrie 32-27

Finale pour la 5e place :
France – Corée du Sud 26-25

Le podium :

1. Russie
2. Norvège
3. Allemagne

La rédaction - François Giuseppi