RMC Sport

Manchester City: comment Mangala a retardé le transfert d’Otamendi

Nicolás Otamendi

Nicolás Otamendi - AFP

Sollicité depuis plusieurs semaines par Manchester City, Nicolas Otamendi devrait prochainement s’engager avec le club anglais. Mais l’arrivée du défenseur argentin de Valence a été perturbée par la situation d’Eliaquim Mangala.

Les Citizens ont pris un avantage définitif dans les négociations concernant le transfert de Nicolas Otamendi. Selon Skysport, un accord aurait été conclu avec le FC Valence. Le défenseur central de 27 ans, arrivé à Manchester lundi dans la journée, devrait prochainement s’engager avec Manchester City une fois sa visite médicale passée. Le club anglais devait initialement débourser 40 millions d’euros pour s’attacher les services de l’Argentin, qui devrait s’engager pour cinq ans. Le Français Eliaquim Mangala devait faire le chemin inverse et renforcer l’effectif de Valence sous forme de prêt sans option d'achat.

Sauf que… Alors qu’Otamendi avait commencé à engager un véritable bras de fer avec Valence, refusant même de participer samedi à une séance d'entraînement, c’est ensuite Mangala qui a un temps bloqué le transfert de l’Argentin. Selon As, le défenseur de 24 ans refuserait de passer la saison en prêt à Mestalla. Le deal a longtemps reposé sur les épaules du Français, Valence ne voulant pas lâcher sa pépite argentine sans assurance de pouvoir le remplacer pour cette saison. Le VFC avait même accepté de vendre Otamendi à un montant inférieur à sa clause libératoire (50 millions d'euros) si Mangala était prêté en échange.

Un transfert revu à la hausse ?

Acheté 12 millions d’euros par Valence à l'hiver 2014, Otamendi s'est très vite imposé la saison dernière comme l'un des meilleurs arrières de la Liga. Courant juillet, l’agent de l’international argentin avait indiqué à la Cadena Ser que son client souhaitait profiter de l'intersaison pour relever un nouveau challenge au sein d'une formation plus prestigieuse. Avant que Manchester City ne rafle finalement la mise, Manchester United et le Real Madrid pistaient eux aussi le finaliste de la dernière Coupe du monde et de la Copa America 2015.

Si Mangala, dont le contrat avec City court jusqu’en 2019, refuse définitivement d’évoluer en Liga la saison prochaine, l'indemnité de transfert d’Otamendi pourrait être augmentée par Valence, passant de 40 à 50 millions d’euros. Une somme qui reste tout de même dans les cordes des Blues de Manchester.