RMC Sport

Serie A: l'Udinese douche la Juventus et retarde son sacre

Ronaldo

Ronaldo - AFP

La Juventus Turin avait l'occasion de décrocher un 36e Scudetto ce jeudi, à condition de s'imposer sur la pelouse de l'Udinese. Mais les coéquipiers de Cristiano Ronaldo ont été dominés sur le fil (2-1).

Il y a encore un peu de suspense en Serie A. Au lendemain de la contre-performance de l’Inter Milan devant la Fiorentina (0-0), la Juventus Turin pouvait être sacrée championne d’Italie pour la 36e fois de son histoire ce jeudi. Les hommes de Maurizio Sarri devaient pour cela s’imposer sur le terrain de l’Udinese, à l’occasion de la 35e journée de championnat. Ils n’y sont pas parvenus. Battus sur le fil (2-1), ils peuvent encore être doublés par l’Atalanta Bergame et l’Inter Milan, qui pointent respectivement à six et sept points de la première place à trois journées de la fin. Mathématiquement, la Lazio, qui accuse 11 points de retard mais avec encore quatre matchs à disputer, est également toujours dans le coup.

L'ancien Bastiais Seko Fofana en bourreau

Les visiteurs avaient pourtant ouvert le score grâce à Matthijs de Ligt à la 42e minute de jeu. Le défenseur néerlandais a profité d’une mauvaise relance adverse pour s’avancer et fusiller Juan Musso d’une lourde frappe du droit. Mais les locaux sont rapidement revenus au score. D’une tête plongeante à la réception d’un centre de Ken Sema, l’attaquant macédonien Ilija Nestorovski s’est chargé d’égaliser (52e). Sarri a bien tenté de secouer son équipe en lançant tour à tour Blaise Matuidi, Douglas Costa et Juan Cuadrado. Mais la Juve, à l’image d’un Cristiano Ronaldo en difficulté sur ses frappes de loin, a continué à manquer de précision aux abords de la surface adverse.

Et c'est finalement l'Udinese qui a pris les devants en toute fin de match. Au terme d’un rush solitaire durant lequel il s’est joué d’Alex Sandro et De Ligt, l’ancien milieu de Manchester City et Bastia, Seko Fofana, a ajusté Wojciech Szczesny (92e) pour offrir la victoire aux siens.

RR