RMC Sport

Ligue 1 : l’équipe type de la 5e journée

Edinson Cavani

Edinson Cavani - AFP

En écrasant le Stade Malherbe de Caen au stade Michel-d'Ornano (0-6), le PSG a tapé du poing sur la table et place naturellement plusieurs joueurs dans l'équipe-type. Le leader monégasque, net vainqueur de Rennes (3-0), n'est pas en reste. Deux Angevins et un Toulousain s'invitent aussi dans le onze idéal de la 5e journée de Ligue 1.

Mathieu Michel (Angers)

L'ancien Nîmois, arrivé mi-août à Angers, s'est bien acclimaté à la Ligue 1. Le portier a pris une part prépondérante dnas la victoire du SCO face à Bordeaux. Il a sorti une tête à bout portant de Rolan en début de match, puis s'est montré rassurant dans les airs. Une bonne pioche pour Stéphane Moulin.

Thomas Meunier (PSG)

Titularisé à droite en l'absence de Serge Aurier, Thomas Meunier a été impérial dans son couloir contre une équipe de Caen bien timorée. Le Belge n'a pas hésité à s'engager dans les actions offensives et a offert sur un plateau le but du quadruplé à Edinson Cavani.

Marquinhos (PSG)

Le Brésilien a changé de dimension à Paris. Vendredi, c'était lui le taulier de la défense alignée par Unai Emery, en l'absence de Thiago Silva. Marquinhos a éteint les vélléités d'Ivan Santini et Ronny Rodelin, assurant à Alphonse Areola une soirée tranquille.

Jemerson (Monaco)

On parle beaucoup de son compère en charnière Kamil Glik, mais Jemerson impressionne aussi. Le Brésilien n'est pas étranger au début de saison réussi de l'AS Monaco. Arrivé en janvier dernier, le défenseur s'est désormais acclimaté et il forme une défense centrale très solide sur le Rocher. Rennes peut en témoigner.

Scherrer Maxwell (PSG)

Il n'est plus le titulaire à gauche au PSG, dépassé par Layvin Kurzawa, mais Scherrer Maxwell peut encore rendre de très bons services. Le meilleur ami de Zlatan Ibrahimovic a montré qu'il en a encore sous la semelle en délivrant deux passes décisives à Edinson Cavani.

Jimmy Durmaz (Toulouse)

La titularisation du Suédois au milieu de terrain à droite était risquée. Ce choix tactique s'est révélé être un coup de maître de la part de Pascal Dupraz. L'ancien joueur de l'Olympiakos a été hyperactif dans le jeu offensif, au point d'inscrire le but de la victoire. Il a tout pour être l'une des bonnes trouvailles toulousaines.

Adrien Rabiot (PSG)

Le milieu de terrain parisien, bien épaulé par Grzegorz Krychowiak et le capitaine Blaise Matuidi, a déployé ses longues jambes pour régner sur l'entrejeu. Volontaire, capable d'insuffler du tonus en attaque, l'international Espoirs a offert un but à son compère Jean-Kevin Augustin en fin de rencontre.

Adama Traoré (Monaco)

Intenable, Adama Traoré a été un poison pour la défense rennaise. Il a échauffé les gants de Benoît Costil en première période et n'a pas compté ses efforts. Sa fougue lui coûte un avertissement, mais elle lui permet aussi de montrer à Leonardo Jadrim qu'il pourra compter sur lui cette saison.

Karl Toko-Ekambi (Angers)

Unique buteur contre Bordeaux, Karl Toko-Ekambi s'est rattrapé de la plus belle des manières. Il semblait avoir raté son coup, mais sa persévérance lui a permis de finalement battre Cédric Carrasso quelques minutes avant la pause. Ses qualités de puncheur ont été d'une grande aide pour aider le SCO à dompter des Girondins moins fringants que dernièrement.

Edinson Cavani (PSG)

Quelle réponse tonitruante de la part de l'Uruguayen. Décrié pour son manque d'efficacité, "El Matador" a délaissé son costume de vendangeur pour celui de serial-buteur. Avec quatre réalisations en 45 minutes, Edinson Cavani a remis un peu les pendules à l'heure. Reste à confirmer.

A lire aussi >>> Caen-PSG : Cavani en plante quatre en première période, c'est vraiment historique

Thomas Lemar (Monaco)

Magnifique prestation de la part de l'ancien Caennais, bourreau du Stade Rennais au crépuscule du match. L'international Espoirs a inscrit le premier doublé de sa carrière en Ligue 1, et quel doublé ! Son second but est splendide : une grose frappe de près de 30 mètres sur laquelle Benoît Costil est resté de marbre. Thomas Lemar progresse encore et le spectacle s'en ressent.

A lire aussi >>> Monaco-Rennes : le doublé-express de Lemar

N.B