RMC Sport

Ligue 1: entraîner le PSG, un poste “ingrat” pour Pochettino, qui glisse aussi un petit tacle à Gueye

Sans club depuis son départ du PSG en juin dernier, Mauricio Pochettino a rappelé à quel point il était difficile d’entraîner le club de la capitale. Le technicien argentin a également évoqué le match de Ligue des champions face au Real Madrid.

Six mois après son départ du PSG, Mauricio Pochettino est loin d’avoir oublié les dix-huit mois qu’il a passés à la tête des champions de France, notamment la saison dernière, où le club a réalisé un mercato XXL avec les arrivées de Lionel Messi, Gianluigi Donnarumma ou encore Sergio Ramos.

“La conception d'une telle équipe a été un défi très difficile, avec beaucoup d'inconnues. Toutes ces personnalités, avec ce talent, dans une équipe, ça n'est jamais arrivé qu'à Paris, a rappelé l’Argentin à Radio Marca. Les circonstances dans lesquelles ce projet a été créé ont nécessité du temps. Des joueurs qui arrivent de la Copa America, du championnat européen, des blessures, une nouvelle ville, une nouvelle culture... Nous nous sommes retrouvés avec neuf ou dix joueurs qui étaient capitaines de leur équipe nationale. Je pense que c'était une expérience incroyable qui ne se reproduira plus jamais dans le monde.”

Entraîneur du PSG, un poste “ingrat”

Face à ses nombreux bouleversements, Mauricio Pochettino affirme que la mayonnaise a mis du temps à prendre et que le groupe a pu enchaîner les séances d’entraînement seulement “en janvier-février”. Questionné sur le poste “ingrat” de coach du PSG, Pochettino a totalement validé la formule. “Tout le monde regarde de haut le travail de l'entraîneur. Surtout quand on gagnait, c'était grâce au talent individuel et si on perdait, c'était la faute de l'entraîneur”, a-t-il rappelé.

Au cours de l’entretien, l’ancien entraîneur des Spurs est également revenu sur le huitième de finale de Ligue des champions perdu face au Real Madrid après un nouveau scénario catastrophe. Au-delà de la performance de l’équipe, Mauricio Pochettino a admis certains dysfonctionnements lors de cette soirée au Santiago Bernabeu.

Gueye ne voulait pas jouer

“Il y avait beaucoup de décisions à prendre, que l'entraîneur prend et qui peuvent être bonnes ou mauvaises. Dans cette analyse, nous avons changé Paredes et Gueye est entré en jeu, nous pensions qu'il nous apporterait ce plus et puis nous avons eu une conversation avec lui. Il a admis qu'il n'était pas prêt à jouer. Di María est entré et a eu un problème à la jambe et a fini par jouer blessé. Ce sont des situations que vous connaissez et que vous ne pouvez pas expliquer sur le moment”, a soutenu l’ex-coach parisien.

Actuellement libre, Mauricio Pochettino étudie ses options. Parmi elles: le poste de sélectionneur de l'Angleterre. Dans une interview dévoilée jeudi par The Athletic, l'ancien défenseur révèle être "ouvert" à l'idée de prendre en main les Three Lions, entraînés par Gareth Southgate depuis 2016.

AS