RMC Sport

Incidents en Ligue 1: "En Angleterre, on me parle plus de ça que du jeu" déplore Thierry Henry

Consultant pour Amazon Prime Video, Thierry Henry a déploré les échauffourées survenues lors du derby entre Lens et Lille, ce samedi, et l’image qu’elles renvoient du football français à l’étranger.

Les incidents ont été condamnés en bloc par tout le football français, mais une nouvelle voix de poids vient de s’ajouter au concert de critiques. Consultant pour Amazon Prime Video, Thierry Henry a à son tour déploré la tournure prise par le match entre Lens et Lille ce samedi (1-0), durant lequel des supporters en sont venus aux mains et se sont lancés des sièges à la mi-temps, après un envahissement de pelouse, causant six blessés. Une situation que l’ancien attaquant français qualifie de "regrettable, dommageable, honteuse".

"Il y a des gens qui sont en train de travailler pour redorer le blason du football français à l’étranger, a expliqué la légende d’Arsenal. Là, ça fait trois fois." Plus tôt dans la saison, des échauffourées du même type avaient éclaté lors d’un Nice-Marseille et d’un Montpellier-Marseille, alimentant le débat public sur l’attitude des supporters français. La Ligue a notamment sanctionné le club niçois de trois matchs à huis clos et du retrait d'un point.

"Restez dans la tribune"

"Je comprends qu’il y ait de la surexcitation dans le contexte du Covid, a renchéri Henry. Mais ce qu’on a vu hier (samedi), c’est dommageable. En Angleterre, où je vis, je dois expliquer le pourquoi du comment. Les gens me parlent plus de ce qu’il s’est passé sur les trois matchs que de ce qu’on aime voir, le jeu, des buts. Je trouve ça dommage."

"On parle aussi de l’intégrité des joueurs, mais je voyais les ramasseurs de balle avoir un peu peur, les familles en tribunes aussi, a-t-il poursuivi. Arrêtons. Recommençons à rester plus correct dans les tribunes. On a vu Strasbourg-Metz, ça chambre, mais c’est tout à fait normal. Restez dans la tribune." La commission de discipline de la LFP devrait aborder dès mercredi à 18 heures les incidents survenus lors du derby. Au cours de cette réunion, il est "probable" que le dossier soit placé en instruction, comme ce fut le cas après le match entre Nice et Marseille.

Corentin Parbaud Journaliste RMC Sport