RMC Sport

Coronavirus: jusqu'à 400 M€ de pertes pour la Ligue 1 en cas de non-reprise

Une étude a calculé les pertes que pourrait subir la Ligue 1 si les matchs restants ne pouvaient être joués en raison du coronavirus. Le manque à gagner se situerait entre 300 et 400 millions d'euros. Les acteurs du football français ont toutefois bien l'intention de conclure la saison 2019-2020.

Une impossibilité de reprendre et conclure la saison 2019-2020 de Ligue 1 constituerait un désastre financier. Selon une étude du cabinet d'audit KPMG, une telle issue provoquerait un manque à gagner de 300 à 400 millions d'euros pour les acteurs de la première division du football français.

Cette étude, publiée mardi, se base sur une annulation pure et simple des matchs restants qui ont été déprogrammés à cause de la pandémie de coronavirus (la Ligue 1 s'étant arrêtée avant la 29e journée). KPMG estime que les pertes liées aux droits TV se situeraient entre 150 et 200 millions d'euros, 100 à 140 millions pour les partenariats et 50 à 60 millions en ce qui concerne la billetterie et les prestations autour des matchs. 

La Premier League risque gros

En Europe, en cas de non reprise des championnats, les clubs anglais de Premier League seraient les plus lourdement touchés avec des pertes de l'ordre de 1,15 à 1,25 milliard d'euros. Suivent ensuite les Espagnols de la Liga (800 à 950 millions d'euros), les Allemands de la Bundesliga (650 à 750 millions d'euros) et les Italiens de la Serie A (550 à 650 millions d'euros).

>> Abonnez-vous aux offres RMC Sport pour regarder la Premier League

Avec l'annonce mardi d'un report de l'Euro à 2021, les championnats européens gardent l'espoir de parvenir à boucler leur saison grâce aux dates ainsi libérées cet été, à condition que la situation sanitaire s'améliore d'ici là. Mardi soir, la Ligue de football professionnel a indiqué qu'elle espérait terminer au 30 juin, limite des contrats de nombreux joueurs et membres de staff, les saisons de Ligue 1 et Ligue 2.

JA avec AFP