RMC Sport

Real: Kroos évoque le tabou de l'homosexualité dans le foot

A l'occasion d'une interview donnée à l'édition allemande de GQ, Toni Kroos a évoqué le tabou de l'homosexualité dans le monde du football. Le milieu du Real Madrid est conscient qu'il y a encore beaucoup de travail à faire pour que les mentalités évoluent.

Même en 2020, l'homosexualité dans le football, et dans le sport en général, reste un tabou. Peu de sportifs professionnels osent faire leur coming-out. Ils sont même rares à oser aborder cette question. A l'occasion d'un entretien accordé à l'édition allemande de GQ, Toni Kroos a lui accepté d'évoquer ce tabou.

"Mon bon sens me dit que tout le monde devrait vivre cela en toute liberté, cela ne fait aucun doute. Ceci dit, je ne sais pas si je conseillerais à un joueur en activité de se déclarer homo", a reconnu le milieu de terrain du Real Madrid. Si les mentalités évoluent dans la société, le football représente toujours un monde à part selon lui.

La crainte des insultes

"Sur le terrain, certains mots sont souvent employés et, compte tenu des émotions qui se vivent en tribunes, je ne pourrais pas garantir qu'il ne finirait pas par être insulté et rabaissé. Cela ne devrait pas être le cas et je suis sûr qu'un joueur qui décide de franchir le pas aurait de nombreux soutiens. Ceci étant, je doute que ce soit le cas chez les supporters adverses. Chaque joueur doit décider de lui-même s'il voit ça comme un avantage ou un inconvénient (de se déclarer homo). Même si je pense qu'aujourd'hui encore cela ne lui apporterait pas que des avantages", a-t-il ajouté dans des propos rapportés par le quotidien Marca.

Avant Kroos, Antoine Griezmann et Olivier Giroud ont été parmi les rares footballeurs à s'exprimer sur la question de l'homosexualité dans le football. "Quand j'ai vu Thomas Hitzlsperger faire son coming out (en 2014), c'était fort en émotion. Mais c'est là où je me suis dit qu'il était impossible d'afficher son homosexualité dans le football", avait notamment expliqué l'actuel attaquant de Chelsea en 2018 dans les colonnes du Figaro.

RR