RMC Sport

Formation accélérée d’arbitre pour les anciens joueurs

La Direction Nationale de l’Arbitrage veut proposer aux anciens joueurs professionnels de se reconvertir en arbitres en leur offrant une formation accélérée.

Seize joueurs professionnels de Ligue 2 ou de National ont été reçus lundi à la FFF pour une réunion d'information sur une possible reconversion en tant qu'arbitres, avec un cursus accéléré.
L’ancien joueur de Reims (L2), Silas Billong, aujourd'hui arbitre de niveau Fédéral 4, est ainsi venu partager son expérience à l'invitation du syndicat des joueurs, l'UNFP, dont l'un des présidents, Sylvain Kastendeuch, était présent.
Malek Aït Alia (Amiens - L2), Thierry Cygan (Cherbourg - National), Christophe Himmer (ex-Tours - L2) ou Vincent Fernandez (Châteauroux - L2) figuraient parmi les joueurs présents.

« Il s'agit de faire comprendre aux joueurs qu'ils peuvent prolonger leur carrière dans le football, a expliqué Marc Batta, le directeur technique national de l'arbitrage (DNA). A 34-35 ans, ils quittent le terrain, nous on leur propose de peut-être retrouver en deux, trois ans le secteur professionnel, avec du sérieux et du travail. »
Le patron de la DNA propose à ces joueurs « une formation accélérée : où un arbitre normal met sept, huit ans pour accéder au secteur Fédéral (c'est-à-dire pouvant officier en CFA), les joueurs pourraient mettre deux ans. On considère que leur statut de professionnel leur octroie une connaissance du football. C'est légitime, c'est comme une validation des acquis. Mais le minimum, je leur ai dit, c'est passer le permis de conduire, de connaître les lois du jeu. Ensuite ils peuvent poursuivre leur ascension vers le monde pro. »

La rédaction - AFP