RMC Sport

Nice-Cologne: après le chaos, les Aiglons laissent échapper deux points à domicile

Menés 1-0, les Niçois ont arraché le match nul sur leur pelouse contre Cologne à l'occasion de la première journée d'Europa Conference League, ce jeudi soir (1-1). La rencontre, initialement prévue à 18h45, a débuté avec près d'une heure de retard à cause de graves affrontements entre supporters.

L'OGC Nice laisse échapper de précieux points à domicile. Ce jeudi soir, à l'occasion d'une première journée d'Europa Conference League marquée par de très graves incidents entre supporters à l'Allianz Riviera, les Aiglons, menés 1-0 après moins de 20 minutes, n'ont pu faire mieux qu'un match nul sur leur pelouse contre Cologne (1-1).

>> Revivez Nice-Cologne (1-1)

>> Suivez l'Europa Conference League en vous abonnant à RMC Sport

Le match avait très mal débuté pour les Niçois. Dès la 19e minute, les Allemands trouvent la faille dans la défense azuréenne grâce à Tigges, opportuniste pour reprendre un centre tendu à ras de terre. En difficulté et dominé pendant 45 minutes, Nice a su relever la tête au retour des vestiaires et est revenu peu après l'heure de jeu.

Delort buteur, statu quo dans le groupe D

Les Aiglons obtiennent un penalty à la suite d'une main dans la surface allemande. Delort ne se fait pas prier et transforme d'une frappe puissante au centre des cages. Derrière, les hommes de Lucien Favre ont poussé pour arracher les trois points, sans succès. Après cette première journée, les quatre équipes de ce groupe D sont toutes à égalité, puisque le Slovacko et le Partizan Belgrade ont également fait match nul (3-3).

Cette rencontre a surtout beaucoup fait parler à cause d'évènements en tribunes. Moins d’une heure avant le coup d’envoi, prévu à 18h45, les supporters allemands ont tenté de rejoindre les Niçois pour en découdre. De nombreux coups ont été échangés et des fumigènes ont été jetés. Alors que le match a un temps été menacé, le coup d’envoi a finalement été reprogrammé à 19h40.

Selon les informations de BFMTV, neuf blessés sont à déplorer après ces graves incidents, dont deux plus sérieusement: l’un a fait une chute de cinq mètres dans les tribunes et l’autre a reçu un coup de couteau. Concernant le premier cité, il n’est plus en urgence absolue et était même conscient aux alentours de 19h15. Selon le préfet, ces deux supporters qui se revendiquent comme fans parisiens appartenant au groupe "Supras Auteuil", un groupe dissous en 2010 et qui n'est plus reconnu par le PSG.

Jeudi prochain, les Aiglons se déplacent sur la pelouse du Partizan Belgrade pour le compte de la deuxième journée de cette Europa Conference League (à 21h sur RMC Sport). Dans une rencontre, on l'espère bien plus calme.

F.Ga