RMC Sport

Nike-Adidas : Le Graët dément toute négligence

Ce n'est plus Adidas mais Nike qui sera l'équipementier maillot des Bleus en 2011. Mais en cas de qualification pour les JO de Londres, la marque aux trois bandes s'affichera sur la tunique tricolore...

Ce n'est plus Adidas mais Nike qui sera l'équipementier maillot des Bleus en 2011. Mais en cas de qualification pour les JO de Londres, la marque aux trois bandes s'affichera sur la tunique tricolore... - -

Les Bleus porteront à partir de janvier 2011 un maillot floqué Nike. Pour toutes les compétitions. Mais quid des Jeux Olympiques, pour lesquels le CNOSF est sous contrat avec Adidas ? RMC a posé la question au vice-président de la FFF Noël Le Graët.

Plus de 42M€ par an sur sept années pour la Fédération Française de Football. Une fois de plus, Noël Le Graët et la FFF ont réussi une prouesse en passant d’Adidas à Nike à partir de 2011. Balayés, les 13M€ annuels de la marque allemande, il s’agit là du plus gros contrat jamais signé par une fédération avec un équipementier.

Un souci, et il aurait pu être de taille si les experts ne s’étaient pas penché sur ce cas, ce contrat - comme le précédent - englobe l’ensemble des compétitions et des sélections placées sous l’égide de la Fédération.

Quid des Espoirs et des féminines ? En cas de qualification pour les Jeux Olympiques de Londres, ces deux équipes arboreront un maillot… Adidas, contrat avec le CNOSF oblige.

Selon nos informations, la FFF s’est aperçue de sa négligence une fois le contrat avec Nike signé. Elle aurait réfléchi à des solutions alternatives, dont l’appel à des compagnies d’assurance, pour prévenir les éventuels dommages juridiques et financiers, estimés à plusieurs millions d’euros.

« Tout est prévu, calme Noël Le Graët, invité dans l’After. Il y a des bonus ou des malus. Si on est qualifié, il y aura une somme versée à Nike. Au lieu de toucher 41M€ par an, on touchera 39M€. Même s’il est amputé quelques années de quelques billets, c’est un contrat inespéré. Il n’y aura ni clash avec le CNOSF, ni avec Nike », assure le vice-président de la FFF.

La rédaction-After Foot (G. Brisbois)