RMC Sport

France-Pologne: Macron donne son pronostic et les buteurs pour le huitième

Dans un entretien au Parisien, Emmanuel Macron a confié qu'il suivait avec attention la prestation de l'équipe de France lors de la Coupe du monde 2022. Le président de la République pense que les Bleus vont se qualifier lors du huitième de finale dimanche (16h) face à la Pologne.

Déjà président de la République lors du sacre de l'équipe de France à la Coupe du monde 2018, Emmanuel Macron suit encore avec attention le parcours des Bleus au Qatar. Dans un entretien au Parisien ce samedi, à la veille du huitième de finale face à la Pologne, le chef de l'Etat a livré son pronostic.

"Je pense qu’on gagne 3-1, a parié Emmanuel Macron en marge de son déplacement aux Etats-Unis. Lewandowski va en mettre un, comme Mbappé ou peut-être Giroud, qui a envie d’entrer dans l’histoire. Et joker pour le troisième but des Français."

Avant la compétition, Emmanuel Macron a indiqué qu'il comptait se rendre au Qatar si la France atteignait les demi-finales de la compétition. Il reste ainsi deux étapes à franchir pour les champions du monde en titre. "J’ai eu Didier Deschamps à chaque après-match! Je trouve que c’est une fois encore un collectif très fort et solide, a commenté Macron. J’ai beaucoup d’estime pour Didier Deschamps, son expérience, son savoir-faire. La moyenne d’âge de ce collectif est très jeune et en même temps il doit y avoir onze joueurs qui ont une étoile qu’ils ont eux-mêmes brodée."

Selon Macron, la France "a su faire face à un vrai choc avec la blessure de Benzema"

Première de son groupe C devant l'Australie, la Tunisie et le Danemark, l'équipe de France a réussi à faire honneur à son statut, brisant la série du champion du monde éliminé dès la phase de poules (Italie en 2010, Espagne en 2014 et Allemagne en 2018).

"Aucune équipe au monde a tout à la fois cette fraicheur et cette expérience, juge Macron. On a des seniors comme Giroud et "Grizou" qui montrent qu’ils en ont encore sous la chaussure, un génie avec Mbappé qui prouve qu’il est toujours aux grands rendez-vous, et puis on a des jeunes! Hernandez, un latéral qui sait monter très haut… c’est un collectif remarquable."

La France a été confrontée avant le tournoi à plusieurs blessures, dont celle du Ballon d'or actuel Karim Benzema. "Elle a su faire face à un vrai choc avec la blessure de Benzema, qu’ils ont su absorber. C’est la force de cette équipe, qui a géré avec beaucoup d’intelligence la rotation des joueurs, et qui arrive en forme face à la Pologne", a conclu celui qui vit son deuxième mandat en tant que président de la République.

GL