RMC Sport

Coupe du monde 2022: Danemark, Belgique, Allemagne, ces ministres qui défient la Fifa en portant le brassard 'One Love'

La FIFA a interdit le port du brassard 'One Love' pendant le Mondial disputé au Qatar et a même menacé les joueurs de possibles sanctions sportives. Plusieurs ministres occidentaux ont répondu en affichant leur soutien à la communauté LGBTQIA+ en tribune officielle.

La FIFA a eu beau répliquer avec un brassard contre toutes les discriminations, la colère des occidentaux n’est pas redescendue. A l’image du Danemark, plusieurs fédérations ont fustigé la position de Gianni Infantino au sujet du brassard 'One Love' en soutien à la communauté LGBTQIA+, interdit pour les joueurs qui disputent la Coupe du monde au Qatar.

Si les joueurs n’ont pas eu le droit d’exprimer leurs opinions, menacés par une sanction sportive, et se sont sentis muselés, les politiques ont pris le relais. Plusieurs ministres ou anciens chefs de gouvernement européens ont agi et endossé le brassard interdit ou une autre tenue arc-en-ciel.

>> Toutes les infos sur le Mondial 2022

Des femmes en première ligne

Très vigilantes avec les fans ou les journalistes qui porteraient des tenues multicolores, les autorités qatariennes n’ont rien pu faire face à Helle Thorning-Schmidt.

L’ancienne Première ministre danoise (entre 2011 et 2015) a pris place avec une robe bleue flanquée des couleurs de l’arc-en-ciel sur les bras lors du match face à la Tunisie mardi. Le lendemain, la Fédération danoise a ouvert la porte à un départ de la FIFA.

Helle Thorning-Schmidt avec Jakob Jensen, PDG de la DBU lors de Danemark-Tunisie
Helle Thorning-Schmidt avec Jakob Jensen, PDG de la DBU lors de Danemark-Tunisie © Icon Sport

Après la pionnière danoise, deux autres femmes politiques européennes ont fait encore plus fort. Pendant que Manuel Neuer et ses coéquipiers cachaient leur bouche avec la main avant le match contre le Japon, Nancy Faeser a fait encore plus fort. Installée dans le siège à côté de Gianni Infantino, la ministre allemande de l'Intérieur, en charge des Sports, a ouvertement porté le brassard 'One Love'.

Avant le début de la compétition, la membre du gouvernement fédéral avait réagi aux "déclarations horribles" d'un ambassadeur qatarien de la Coupe du monde présentant l'homosexualité comme un dommage mental.

Hadja Lahbib: "Je pense que c’est un message universel"

Présent lors de la cérémonie d’ouverture, Gérald Darmanin avait choisi de ne pas afficher sa position via sa tenue vestimentaire. Pas plus que le roi d’Espagne Felipe VI ce mercredi, lors du carton de la Roja contre le Costa Rica (7-0). Tout l’inverse de Hadja Lahbib.

La ministre belge des Affaires étrangères avait prévenu qu’elle enfilerait le brassard 'One Love' pendant le duel entre les Diables rouges et le Canada. Sans surprise, elle s’est exécutée en marge de la victoire de la Belgique (1-0). Là encore, Gianni Infantino a pu assister à cette bravade depuis les premières loges et se trouvait à côté de la ministre. Encore plus fort, Hadja Lahbib a justifié son action après la rencontre.

"Je sais qu’Eden Hazard aurait voulu porter le brassard sur le terrain, a-t-elle confié à la RTBF à l’issue de la rencontre. Que la ministre des Affaires étrangères en soit la porte-parole dans les gradins, je pense que c’était un message important à livrer."

Et Hadja Lahbib de raconter son échange avec le patron de la FIFA à ce sujet: "Gianni Infantino m’a expliqué pourquoi il a pris cette décision. Il craint que des tas de messages se transmettent par terrains interposés et je le comprends très bien. Il pense que c’est un message politique et moi je pense que c’est un message universel mais je respecte son point de vue. Nous nous sommes tout à fait entendus. Cela a été très cordial. Il n’a pas eu de carton jaune ou de carton rouge, ça n’a pas été nécessaire."

Amélie Oudéa-Castéra rejoindra peut-être le mouvement si elle se rend au Qatar pour soutenir l’équipe de France. La ministre des Sports française, qui pourrait aller assister au Mondial 2022 en cas de qualifications des Bleus pour les quarts de finale, a clairement affiché son soutien à la cause LGBTQIA+ et à la présence du brassard 'One Love' en marge de la compétition. Reste à savoir si la membre du gouvernement suivra le mouvement initié par les autres ministres européennes pendant le tournoi dans le Golfe.

Jean-Guy Lebreton