RMC Sport

Quels modèles pour Usain Bolt ?

-

- - -

Le sprinteur Usain Bolt, qui se verrait bien une seconde vie sportive dans le foot, n'est pas le premier à avoir envisagé sa reconversion dans un autre sport. Florilège d'exemples à suivre... Ou non.

Heureusement pour le corps, une retraite sportive ne nécessite pas 40 annuités. L'ennui, quand on est sportif de haut niveau, c'est donc de savoir ce qu'on va faire de sa longue seconde vie. Les planches (Cantona), la politique (Douillet) ou... Le sport ? Usain Bolt, l'homme de tous les records, envisage à 26 ans sa reconversion dans le foot. Bonne idée ? Avant lui, d'autres ont tenté de nouveaux horizons sportifs... Avec plus ou moins de succès.

Luc Alphand, en 2009
Luc Alphand, en 2009 © -

• Alphand et Montillet, de la poudreuse au sable

La vitesse, il semble que les anciens skieurs alpins ne peuvent pas s'en passer. Après son sacre à la Coupe du monde de ski alpin en 1997, Luc Alphand a décidé d'abandonner les sports de glisse pour se glisser derrière un volant. D'abord sur les pistes ensablées du Paris-Dakar, sur lesquelles il a carburé : 2e en 2005, vainqueur en 2006. Sur route, il s'est aussi essayé aux 24 heures du Mans.

Un parcours qui a semble-t-il inspiré la championne olympique Carole Montillet et sa coéquipière en Equipe de France Mélanie Suchet. En 2006 et 2007, toutes deux ont pris part au Rallye des Gazelles, où elles se sont classées secondes. Avant de tenter l'aventure du Dakar... Avec moins de succès : une panne les a contraint à l'abandon, alors qu'elles pointaient à la 40e place.

Jean Galfione, en 2012
Jean Galfione, en 2012 © -

• Galfione met les voiles

Il a atteint des sommets à la perche en 1996 en devenant Champion olympique à Atlanta avec un saut à 5,92 m, puis en 2009 en passant les 6 mètres. En 2005, Jean Galfione a plongé dans l'univers des skippers après sa retraite d'athlète. Il a participé deux fois à la Coupe de l'America, puis à la Transat AG2R où son équipage a été contraint à l'abandon. Mais qu'importe, il s'est tracé une nouvelle voie.

Bixente Lizarazu, en 2011
Bixente Lizarazu, en 2011 © -

• Lizarazu, ceinture bleue de jiu-jitsu

Passionné de surf, c'est contre toute attente dans un art martial que l'ancien Bleu s'est remis à la compétition. Depuis qu'il a raccroché les crampons, le Champion du monde 1998 s'est illustré en jiu-jitsu brésilien, lutte au sol dérivée du jiu-jitsu japonais. En 2009, il s'est imposé à l'Open d'Europe dans la catégorie des ceintures bleues, sénior 1 (35-40 ans), en moins de 76 kg. Pas mal pour sa première compétition dans la discipline.

Jona Lomu, en 2011
Jona Lomu, en 2011 © -

• Lomu plaque l'ovalie pour le ring

Victime de graves problèmes rénaux à partir de 2003, Jonah Lomu a vu sa carrière de All-Black fauchée en plein vol et, après plusieurs tentatives de retour au rugby de haut niveau et un dernier essai en Fédérale 1 à Marseille, a définivement raccroché les crampons en 2010. L'année suivante, il s'est toutefois lancé un nouveau challenge en grimpant sur un ring, catégorie Lourds. Ses résultats, eux, ont moins pesé. De nouveau hospitalisé, il a également dû raccrocher les gants.

Michaël Jordan, en 2006
Michaël Jordan, en 2006 © -

• Jordan prend la batte au bond

La star mythique de la NBA, Michael Jordan, a lui aussi un temps eu des rêves d'ailleurs. En 1993, au faîte de sa carrière au sein des Chicago Bulls, il a argué un manque de motivation et, contre toute attente, abandonné les parquets. Affecté par l'assassinat de son père, il a tenté une reconversion en Ligue mineure de base-ball. Mais la batte ne lui a pas permis de rebondir. Devant ses piètres performances, il a retrouvé dès l'année suivante la discipline où il excellait, au plus grand bonheur de ses fans.