RMC Sport

Mondiaux d'athlé - Yalouz: "S’il y a l’or de Lavillenie, le contrat est rempli"

-

- - -

DTN de l’athlétisme tricolore, Ghani Yalouz était l’invité de l’Intégrale sport sur RMC ce jeudi. A dix jours de l’ouverture des Mondiaux de Pékin (22 au 30 aout), il fait le point sur l’état des troupes tricolores.

Les nombreux blessés
« La blessure, en athlétisme, on vit avec au quotidien. C’est un sport très traumatisant. Le moindre choc fait que vous ne pouvez pas participer à des championnats. J’essaie toujours de positiver parce que ce n’est que du sport. Je dirais que c’est plutôt une bonne nouvelle. On est à 11 mois des JO. Les athlètes prennent conscience que les Jeux c’est le Graal. Ils sacrifient les championnats du monde. Onze mois, ça va très vite. Ne prenons pas de risques. Les athlètes ne sont pas des machines. Ils sont fragiles. »

La pression sur Lavillenie
« Il a battu le record de Bubka (6,16m), il est juste exceptionnel. Cette pression, il va la supporter parce qu’il aime cette équipe de France. Il a envie de la représenter dignement. Il y a Renaud, mais il y a également Mélina Robert-Michon sur le lancer de disque. Ce sont les deux derniers médaillés des Mondiaux. Lavillenie aime, ça, il aime la confrontation. Pour lui c’est un jeu. »

L’état de forme de Lemaitre
« Lemaitre, on le connait. C’est quelqu’un qui va être à côté de Bolt et il va suivre Bolt. Il va aller au-delà de ce qu’il peut faire. Mon inquiétude, c’est justement de le préserver. Je n’oublierai jamais ses 19’’80 sur 200m. Je n’oublierai jamais qu’il est à la base de cette dynamique de l’équipe de France. En 2010, lors des championnats d’Europe, il a porté cet esprit collectif. Il a un potentiel énorme sur 200m pour les JO. Il ne faut pas hypothéquer cette chance. Il fait les Mondiaux. Mais s’il y a un point de douleur, on ne prendra pas de risque. C’est clair. On apprend à écouter son corps et à ne pas avoir de complexe. »

Les ambitions de Vicaut
« On va voir ce que va donner l’enchaînement pour lui. C’est ça qui va être très intéressant. Ce qu’a fait Jimmy est exceptionnel (9’’86 cet été, record d’Europe, ndlr). Son temps, c’est la finale. Une médaille, j’en rêverais parce que ce serait la première de l’histoire. Il s’est bonifié, il se blesse moins. »

Les objectifs de médaille
« S’il y a l’or de Lavillenie, pour moi le contrat est rempli .C’est très important pour lui. Ce sera bien pour l’équipe de France. Pour l’histoire du sport français, c’est très important. Il le mérite. Son seul adversaire, c’est lui-même. Mais je ne veux pas qu’on oublie les autres. C’est une équipe de France. Le sport, ce ne sont pas que des chiffres. Il n’y aura pas de miracle, mais il peut y avoir des surprises. »

la rédaction